Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Métier règlementé par l’article L271-6 du Code de la construction et de l’habitation, le travail du diagnostiqueur exige des formations et des compétences bien précises.

Quelles sont les règlementations liées au métier de diagnostiqueur immobilier ?

D’emblée, il doit avoir une certification venant de l’organisme COFRAC. Le diagnostiqueur doit également souscrire une assurance qui permet de couvrir les différentes conséquences d’un engagement de sa responsabilité dérivé de ses multiples interventions. Sinon, en tant que diagnostiqueur, ce professionnel doit rester neutre par rapport à ses prestations.

Quelles sont les missions d’un diagnostiqueur immobilier ?

L’article L271-4 du Code de la construction et de l’habitation stipule que si vous procédez à la vente de tout ou d’une partie d’un immeuble bâti, à la promesse de vente doit aussi être annexé un dossier de diagnostic technique qui doit être donné par le vendeur. Il incombe de ce fait au diagnostiqueur immobilier de monter ce dossier.

Ce dernier comporte entre autres un constat de risque d’exposition au plomb, d’un état qui fait mention de la présence ou encore de l’absence de matériaux ou de produits qui renferment de l’amiante. Le document présente aussi les informations relatives à l’état afférent à la présence des termites dans le logement. Il informe aussi le nouveau propriétaire de l’état de l’installation de gaz dans le logement, le diagnostic de performance énergétique ou DPE, l’état de l’installation de l’électricité ou encore à l’état des risques naturels miniers et technologiques ou ERNMT.

Quels sont les prérequis afin de devenir diagnostiqueur immobilier ?

Pour être éligible à la certification au Diagnostic de performance énergétique ou DPE, il faut avoir des prérequis. Cette certification consiste à réaliser les projets relatifs au parcours de formation pour devenir diagnostiqueur immobilier.

De ce fait, pour bénéficier des cours de formation, le candidat doit être riche d’une expérience professionnelle de 3 ans dans le domaine des techniques du bâtiment ou d’un diplôme bac+2 dans le domaine technique des techniques du bâtiment ou encore d’un titre professionnel de niveau III dans le domaine des techniques du bâtiment.

Dans le cas où le candidat à la formation n’aurait pas ces prérequis, il doit suivre une formation de longue durée. À l’issue de cette formation en diagnostic immobilier, le candidat pourra jouir d’un titre professionnel de niveau III ou bac+2 qui est à la fois un diplôme reconnu par l’éducation nationale et qui servira de prérequis pour obtenir la certification DPE. Durant l’examen, il devra passer devant la commission de validation pour pouvoir enfin exercer. Par la suite, il peut aspirer à obtenir un titre professionnel de niveau III, de repasser une certification DPE et de devenir diagnostiqueur immobilier.